Historique

Le Collège François-de-Laval... plus de 340 ans d’excellence !

Le Collège François-de-Laval (anciennement le Petit Séminaire de Québec) est un lieu voué à l’apprentissage. Fondé en 1668 par le premier évêque de Nouvelle-France, Monseigneur François de Laval, d’abord pour assurer la relève sacerdotale, le Petit Séminaire a, depuis plus de trois siècles, continué à offrir des services d’enseignement aux jeunes de la région de Québec. Jusqu’en 1985, le Petit Séminaire était administré par la Corporation du Séminaire de Québec, aussi responsable d’administrer les autres œuvres découlant du patrimoine de Monseigneur de Laval et du diocèse de Québec, dont le Grand Séminaire de Québec. Le Collège François-de-Laval a donc continué à être opéré par les prêtres du Séminaire de Québec pendant toutes ces années, en comptant de plus en plus sur la collaboration de laïcs.

Depuis ses débuts, le Collège François-de-Laval est demeuré une institution reconnue. Comme il est établi au cœur du Vieux-Québec, dans un cadre historique exceptionnel, il transporte notre histoire et les personnes qui y ont grandi restent convaincues de cet extraordinaire privilège.

Selon les traditions de la société québécoise de l’époque, le Collège a longtemps accueilli exclusivement des jeunes garçons. En 1971, il a ouvert les portes de sa section d’enseignement collégial à des groupes d’étudiants composés de garçons et de filles. Le Collège offre aussi depuis 1989 l’accès tant aux filles qu’aux garçons à ses services d’enseignement de niveau secondaire.

En 1985, la Corporation du Séminaire de Québec a cédé la propriété de l’institution à une Corporation privée sans but lucratif, le Collège François-de-Laval, avec le mandat d’assurer la relève institutionnelle.

En 2011, le conseil d’administration annonce en compagnie du procureur du Séminaire de Québec, le chanoine Jacques Roberge, que le Petit Séminaire de Québec sera dorénavant connu et désigné sous le nom de « Collège François-de-Laval » en l’honneur de son fondateur, premier évêque de Québec. Il s’agit d’un nouveau chapitre écrit dans l’histoire de l’institution qui est une source de fierté pour tout le Québec

Quelques dates importantes

1663 Mgr François de Laval, premier évêque de Nouvelle-France et membre du Conseil souverain créé par Louis XIV pour administrer la colonie, fonde le Séminaire de Québec.

1668 Mgr François de Laval établit le Petit Séminaire de Québec, un pensionnat et une institution assurant la formation religieuse et la relève sacerdotale.

1765 Les prêtres du PSQ proposent un nouveau programme de formation classique destiné aux jeunes candidats à la prêtrise, mais avec le départ des Jésuites, il élargit sa mission en offrant également cette formation aux élèves qui se destinent aux professions libérales.

1852 Fondation de l’Université Laval par l’abbé Louis-Jacques Casault, supérieur du Séminaire de Québec. La reine Victoria signera la Charte royale à Westminster.

1854 Construction de l’École de médecine au 9, rue de l’Université.

1920 Construction du pavillon des classes, rue Ste-Famille.

1968 Bâtiments du PSQ classés monuments historiques par le Gouvernement du Québec. Abolition du pensionnat du collégial. Fin du cours classique après plus de deux siècles. Le gouvernement promulgue une loi de l’enseignement privé.

1969 Émission des lettres patentes constituant le PSQ en corporation distincte. 1971 Le PSQ ouvre sa section collégiale aux garçons et aux filles (cette section fermera en 1999).

1975 Abolition du pensionnat du secondaire.

1985 Le PSQ est cédé à une corporation privée sans but lucratif assurant la relève institutionnelle.

1987 Le PSQ quitte le vieux Séminaire et s’installe au 6, rue de l’Université.

1989 L’enseignement secondaire est offert tant aux filles qu’aux garçons.

1990 Instauration du programme d’Éducation Internationale.

1995 Construction d’un gymnase sous le stationnement de la résidence des prêtres.

2004 Instauration des Programmes Études-Sports.

2011 Le Petit Séminaire de Québec devient le Collège François-de-Laval en l’honneur de son fondateur, François-de Laval, premier évêque de Québec.